Dans l’une des écoles où j’interviens, lors de la première séance, tous les enfants étaient au courant de ma venue : les quatre classes étaient prêtes.
Un garçon de CE2 que je croise pendant la récréation me demande “C’est vous la dame qui vient pour les massages ?”.
Et à ma question dans la classe de CM1-CM2 “Pourquoi est-ce que je viens vous montrer des gestes de massage ?”, les réponses ont fusées : pour se faire du bien, pour se détendre, pour se déstresser, pour être plus concentré…
Le sujet avait été discuté, pas de doute.
Les sourires et les yeux brillants en étaient un autre indicateur.

Le programme de Massage à l’école (MISP Massage In Schools Programme) élaboré par MISA International et diffusé par MISA-France offre aux élèves

 

    • un moment où l’objectif est autre qu’un apprentissage classique ;
    • un moment où c’est l’écoute de soi et l’écoute de l’autre qui est important.

La séance de Massage à l’école commence par la demande initiale “Est-ce que je peux t’offrir un massage ?” et se termine inlassablement par “Merci de m’avoir permis de t’offrir un massage“.
Ce n’est pas rien d’être choisi pour entrer dans l’intimité de son camarade, jolie expérience qui prépare à la notion de “consentement”.

  • Pour l’enfant qui masse, c’est réussir à faire de son mieux pour que le massage convienne à son camarade – tout en essayant de trouver une position agréable pour masser.
  • Pour l’enfant qui est massé, c’est d’être à l’écoute de ce que cela lui fait d’être massé et d’oser dire à son binôme si un mouvement est trop fort, ou si le mouvement est trop doux.

Et alors que je me rhabillais pour rentrer chez moi, un garçon m’a dit que “c’était génial”, une fille m’a demandé si je revenais demain “non, demain je suis dans une autre école mais je reviens la semaine prochaine et ta maîtresse va te proposer des pauses massages régulièrement jusqu’à notre prochaine séance”.

Les séances de Massage à l’école sont aussi de belles rencontres avec les maîtres et les maîtresses, qui passent tant de temps avec nos enfants avec des classes souvent surchargées. Que j’admire leur patience !
Cela peut être aussi un moment privilégié pour les enseignants également : d’abord parce que je montre les mouvements sur eux (s’ils le souhaitent)… mais aussi parce que en répétant les mouvements avec ses élèves en attendant la séance suivante, l’enseignant peut voir s’instaurer une routine dénuée d’objectifs académiques qui peut progressivement transformer l’atmosphère de la classe. Parfois “perdre un petit peu de temps” avec un rituel hors programme peut amener une plus grandes cohésion de classe et un climat plus propice aux apprentissages.

En tous cas, je suis très fière de tous mes élèves  qui s’appliquent, qui rêvent ou qui papillonnent dans ce cocon de douceur et de bienveillance mis en place avec les enseignants pendant les séances.
Je suis aussi très fière de tous les enseignants qui s’essayent à cette activité, quelque soit leur aisance avec leur propre corps.

Quelle belle mission que celle de MISA-International :

“Que tous les enfants vivent l’expérience positive du toucher sain et nourrissant tous les jours,
partout dans le monde”
— les fondatrices, Sylvie Hétu et Mia Elmsäter.

Vivement la fin des vacances scolaires, que les séances reprennent !

POUR ALLER PLUS LOIN
Pour plus d’information sur le programme de Massage à l’école : voir la page dédiée au programme sur mon site ou le site de MISA-France.
Pour que je vienne présenter le programme à la direction et/ou aux enseignants de votre école, mes coordonnées.