Je suis tombée hier sur la conférence de Ilios Kotsou à TEDX Vaugirard en août 2017 “Désobéir à la tyrannie des émotions”.  Elle m’a beaucoup parlée.

Au moment de mon burn-out, ma seule défense, c’était la fuite. J’avais peur de tout.
L’homme face a un danger, peut fuir ou lutter. C’est un réflexe de survie.
Mais il le fait même lorsque le “danger” vient du plus profond de lui-même sous forme d’émotions. Mais comment fuir ou lutter contre une partie de nous-même ? Et lorsque je lutte contre une émotion, que j’essaye de la contrôler, je ne suis plus présente à mon entourage, aux choses qui comptent pour moi.
Je ne sais plus trop où je suis. Je risque de passer à côté de ma vie.

Apprivoiser ses émotions n’est pas évident. Le regard des autres peut-être paralysant.
J’entendais hier des garçons de 3ème se moquer gentiment d’un camarade qui pleure souvent lorsqu’une émotion le submerge. Je me suis approchée d’eux et je leur ai dit que peut-être le fait de libérer son émotion dans les larmes permettait à leur camarade de se sentir plus léger et ainsi libéré, de pouvoir passer aux choses importantes plus facilement.

Apprivoiser ses émotions, seul peut faire peur. Si je me laisse aller, que va-t-il se passer ?
Je peux aussi choisir de me faire accompagner pour essayer d’être en contact avec mes émotions dans un environnement de respect de soi et de l’autre, de bienveillance et de non-jugement.
C’est ce qui se passe dans une séance de Sensitive Gestalt Massage®.

Pour en savoir plus sur le Sensitive Gestalt Massage®.
Ecoutez la conférence d’Ilios Kotsou !